Carmeuse Hemptinne
Carmeuse Hemptinne

Le projet d’Hemptinne

Pourquoi une nouvelle carrière à Hemptinne? Cette question est tout à fait légitime, elle mérite donc une réponse claire. Nous y répondrons en deux temps : Pourquoi une nouvelle carrière ? Et pourquoi justement à Hemptinne ?

Pourquoi avons-nous besoin d’une nouvelle carrière ?

Pour vous expliquer pourquoi nous voulons ouvrir une nouvelle carrière à Hemptinne, nous devons évoquer notre site d’Aisemont. C’est là que nous produisons 60 % de toute la chaux que nous fournissons à nos clients (actifs dans la sidérurgie, la construction, la chimie, l’agro-alimentaire, l’environnement, etc.), principalement en Wallonie et dans la région de l’Entre-Sambre-et-Meuse.

Si l’approvisionnement en matières premières de ces industries était interrompu ou rendu beaucoup plus coûteux à cause des frais de transport, cela les affaiblirait, et menacerait directement les emplois qui y sont liés. C’est donc toute une région qui souffrirait d’un nouveau déficit économique et social.

Le site d’Aisemont est aujourd’hui fragilisé et pour assurer son avenir, nous devons trouver une alternative pour l’approvisionner de manière durable, en pierre de qualité, extraite au niveau local.

Carrière Moha

Le choix d’Hemptinne

Nous anticipons depuis longtemps l’épuisement, à terme, des deux carrières qui alimentent le siège d’Aisemont. Nous avons donc cherché, il y a plus de 25 ans, en collaboration avec l’Université de Liège, un nouveau site d’extraction dont la mise en activité permettrait d’assurer la continuité de l’approvisionnement de nos installations et de nos clients.

Le choix s’est porté sur Hemptinne pour les raisons suivantes :

  • Sa pierre répond aux besoins de qualité convenant aux applications de nos clients
  • La quantité de pierre est suffisante pour justifier économiquement l’ouverture d’une nouvelle exploitation
  • Il est possible d’acheminer la pierre par chemin de fer à Aisemont, ce qui permet de ne pas perturber la région de Florennes par un charroi continu
  • La structure de ses couches géologiques permet une utilisation économe du sous-sol
  • Sa localisation limite les impacts environnementaux et les impacts sur de potentiels riverains

Plusieurs sites alternatifs ont été envisagés et, tous, ont fait l’objet d’enquêtes approfondies dans le cadre d’une étude d’incidences, mais ils ont dû être rejetés principalement en raison de la moins bonne qualité de la pierre, ou des contraintes d’exploitation et environnementales plus importantes.

Où en sommes-nous ?

Un projet d’ouverture d’une nouvelle carrière est encadré par des règles et procédures très strictes.

1. La modification du plan de secteur

Il nécessite tout d’abord que le site sur lequel la société envisage d’ouvrir une nouvelle carrière soit reconnu en zone dite d’extraction. Ce changement d’affectation s’obtient par décision du Gouvernement wallon, au terme d’une procédure appelée « Modification du plan de secteur ». Dans le cas d’Hemptinne, cette décision a été prise le 15 décembre 2011.

En voici les grandes étapes :

Modifications du plan secteur
  • Introduction d’une première demande de modification du plan de secteur (restée sans suite) 1993
  • Introduction d’une nouvelle demande de modification du plan de secteur 2000
  • Approbation provisoire du projet par le Gouvernement wallon 2004
  • Approbation par le Gouvernement wallon du projet de compensation planologique 2007
  • Adoption de l’Arrêté modifiant définitivement le plan de secteur (Moniteur Belge 26 mars 2012) 2011
Carmeuse Hemptinne

2. Le permis unique

L’obtention de ce permis est obligatoire pour toute activité d’extraction s’étendant sur une superficie supérieure à 25 hectares et/ou dont les dépendances (concassage, criblage, manutention, chargement, etc.) ont une capacité nominale à 1.200.000 tonnes par an.

Notre projet à Hemptinne rencontre ces conditions. Un permis unique, accompagné d’une étude d’incidences sur l’environnement, devra être obtenu avant toute mise en oeuvre.

Chronologie du permis unique
ouvriers
  • 2012

    Mise en œuvre du dossier et désignation du bureau d’études INCITEC chargé de suivre le projet et de réaliser l’étude des incidences sur l’environnement.

  • 2013

    Réunion d’information du public (11 juin 2013)

  • 2014

    Dépôt de la demande de permis unique par Carmeuse (25 novembre 2014)

  • 2015
    • Tenue d’une enquête publique de 30 jours
    • Instruction par la Commune de Florennes du dossier de demande d’urbanisme pour la création d’une voirie d’accès, la suppression et la modification de certains chemins ;
    • Refus du Conseil Communal de Florennes le 30 septembre 2015 ;
    • Permis délivré sur recours de Carmeuse auprès du ministre compétent le 18 décembre 2015.
  • 2016
    • Instruction du dossier de demande de permis unique pour la carrière et ses dépendances par le Service Public de Wallonie ;
    • Délivrance du permis unique le 13 mai 2016 ;
    • Recours introduits contre cette décision auprès du Ministre Carlo Di Antonio ;
    • Délivrance du permis unique sur recours le 24 octobre 2016 par le Ministre ;
  • 2019

    Le Conseil d’Etat prononce un arrêt d’annulation le 20 mai 2019, suite aux recours introduits par le CRAC et la commune de Florennes

Dernières actualités

Le permis d’exploitation

Le permis d’exploitation délivré en octobre 2016 par le Ministre Di Antonio avait fait l’objet d’un recours au Conseil d’Etat introduit, d’une part, par le CRAC (comité régional anti-carrière) et, […]

Lire la suite

Quelles sont nos perspectives ?

Découvrez nos engagements.

Nos engagements
Carmeuse Hemptinne